Unconditionnal Surrender

unconditionnal-surrender

Un couple pose devant la statue baptisée « The Unconditionnal Surrender » (en français : « Capitulation sans condition »), à Sarasota, aux Etats-Unis.



Créée par l’artiste John Seward Johnson II, la statue de 13 tonnes est installée en 2005 dans la ville de Floride. Elle s’inspire d’une photographie de Victor Jorgensen prise le 15 août 1945 à Times Square en pleine parade pour fêter l’annonce de la capitulation du Japon et donc la fin de la Seconde Guerre mondiale.



Publiée dès le lendemain dans le New York Times avec la légende « Kissing The War Goodbye », la photo fait polémique à partir des années 80 : le baiser du marin à l’infirmière serait forcé ! L’œuvre, réalisée en plusieurs versions, est apparue sur le port de San Diego, à Pearl Harbor et même à Civitavecchia en Italie. Installé en 2014 devant le Mémorial de Caen, à l’occasion du 70ème anniversaire de la victoire des Alliés, le « baiser de la Libération » avait là encore suscité la controverse. Les habitants s’offusquaient de la glorification d’une statue qui dans le fond romantise une agression sexuelle.



Cette image est extraite de la série « Les Derniers Rêveurs » réalisée par le photographe Cyril Abad. Son projet, construit à partir d’une errance à travers l’Amérique, offre une chronique visuelle décalée de la vie Outre-Atlantique.

À retrouver sur son site internet, ici : http://www.cyrilabad.com/projects/reportages/a-m-e-r-i-c-a/



Clara Hesse

Partager