À LA “PORTE DE L’ENFER”

a-la-“porte-de-l’enfer”

Un ouvrier de forage fait une pause dans un des futurs bassins géothermiques qu’il est en train de creuser dans le parc national d’Hell’s Gate, à Naivasha, au Kenya.



Établie à 120 kilomètres au nord-ouest de la capitale du pays Nairobi, la zone est appelée « La Porte de l’Enfer » en raison d’une faille étroite ouverte dans ses falaises. Autrefois, passait par-là l’affluent d’un lac préhistorique qui nourrissait les hommes dans la vallée du grand rift.



Le parc national abrite les centrales géothermiques d’Olkaria, qui exploitent les sources d'eau chaude et les geysers pour générer de l’électricité. La première, construite à Hell's Gate en 1981, était la première centrale électrique du genre en Afrique. Aujourd’hui elle est ouverte au public. Trois autres ont été construites depuis, une cinquième est en construction et une sixième est prévue pour 2021.



Cette photo a été prise par le photographe suisse Dominic Nahr / MAPS.

Voir son site : http://dominicnahr.com



Clara Hesse

Partager