Au Cachemire, des corps et des larmes

au-cachemire-des-corps-et-des-larmes

Inde, région du Cachemire. Un couple pleure la mort d’un jeune membre de leur famille, Mohammad Dagga, tué un jour d’élections locales dans la ville de Srinagar.



Frères ennemis issus de l'Empire britannique, l'Inde et le Pakistan s'opposent depuis 1947 autour de la question du Cachemire. Coupée en deux, la région montagneuse revendiquée par chacun des Etats est devenue le théâtre de tensions permanentes. Côté indien, les habitants sont pris au piège entre l’armée et les rebelles séparatistes qui réclament sinon leur indépendance, le rattachement au Pakistan ou au moins un référendum d’autodétermination.



Le 8 juillet 2016, Burhan Wani, rebelle de 22 ans, est tué par l’armée indienne. Devenu symbole de l’insurrection séparatiste, sa mort est le point de départ d’une nouvelle escalade de violences. En 36 mois, les affrontements ont causé le décès de 130 combattants et de près de 100 civils. 15 000 personnes ont été blessées et des milliers d’autres arrêtées.



Le jour où il a été tué, Mohammad Dagga avait été obligé par l’armée indienne à transporter les urnes et les bulletins de vote dans son pick-up. Une pierre lancée par des manifestants lui a été fatale.



Cette photo a été prise par Cédric Gerbehaye, membre de l’agence MAPS.

Voir son site : https://www.mapsimages.com/photographers/cedric-gerbehaye

Son compte instagram : @cedricgerbehaye->https://www.instagram.com/cedricgerbehaye/?hl=fr



Clara Hesse

Partager