Marceline l’endormie

marceline-l’endormie

Allongée sur un rocher, Marceline, 12 ans, attend bercée par les vagues de l’Atlantique que son père revienne de la pêche. Quand ils n’ont pas école, ses deux frères, sa sœur et elle, aident leur paternel à sortir le poisson des filets.



La famille vit à Eboundja, un village de pêcheurs, situé dans le département Océan, au sud du Cameroun. Subvenir aux besoins de ses quatre enfants n’est pas toujours facile pour Mpendra André, le père de Marceline. Depuis que du minerai de fer a été trouvé dans la jungle, leur avenir ainsi que celui des deux cents autres villageois est menacé. Là où ils pêchent, les autorités veulent construire un port, pour exporter ce minerai.



« Eboundja a connu de nombreuses influences extérieures depuis son existence. La domination coloniale, tant allemande que française, l'esclavage, la christianisation, l'exploitation débridée des forêts, l'extraction pétrolière offshore et, enfin, les projets de développement, explique le photographe Reinout van den Bergh, lui-même originaire d’Eboundja. Le village a jusqu’à présent toujours survécu à ces influences. Mais je crains que le port de Kribi et les projets qui l’accompagnent, comme la construction d’une autoroute, ne soient peut-être le coup de trop. S'il en est ainsi, Eboundja disparaîtra et avec lui, la mémoire collective portée par ses habitants. »



Cette image a été prise par Reinout van den Bergh. Il compte sortir un livre sur le sujet à la fin de cette année.

Voir son site : https://www.reinoutvandenbergh.nl




Clara Hesse

Partager