Padilla Darcy

Née il y a 45 ans en Californie, Darcy Padilla photographie les sans-abri, les toxicos, les marginaux. « Commise d’office auprès des pauvres », comme dit Emmanuel Carrère. Après trois mois de stage, le New York Times avait proposé de l’engager. Elle a refusé pour pouvoir faire ce qu’elle voulait. Pendant 18 ans, elle a suivi la vie de Julie ; Julie disparue, elle suit celle de ses enfants. Elle a été surprise par la réaction « enthousiasmante et inattendue » du public, qui a découvert son travail lorsqu’elle a reçu le prix Eugene Smith. Elle vient d’entreprendre un nouveau projet, sur la maladie mentale. Elle vit à San Francisco.
#1 Printemps 2011

#1 Printemps 2011

25,50 €