#4 Automne 2008

Au sommaire

DESTINS D'AFRIQUE

Pour saisir l'Afrique de l'intérieur, pour la comprendre, il faut se mettre à l'écoute.

Serge Michel a recueilli le récit de Papy, trafiquant de diamants en Angola.

Sophie Bouillon a placé ses pas dans ceux d'un jeune exilé zimbabwéen de retour au pays.

Anna Miquel a enquêté sur la mystérieuse mort de Philippe de Dieuleveult.

Judith Perrignon a reconstitué le destin de Lucilia, fille de migrants et de leurs rêves.

Édito

Vous êtes des chasseurs de coquilles redoutables. Une erreur de traduction dans une légende du portfolio du numéro 1 a entraîné six courriers rectificatifs ! La moindre imprécision publiée dans ces colonnes suscite aussitôt un mail ou un courrier. Vous demandez des compléments, des cartes, des références supplémentaires.

Ces courriers, rares mais impérieux, sont à la mesure de votre attente. Vous avez raison. Avant leur publication, les reportages font plusieurs va-et-vient entre les auteurs et la rédaction. Nous comptons jusqu’à huit reprises de chaque article. Ce travail est indispensable pour respecter l’accord implicite qui nous lie : vous nous faites confiance, nous vous devons l’exactitude.

Le journalisme a besoin de cette exigence, alors que la circulation accélérée des informations et la réduction du temps d’enquête multiplient les risques d’erreurs. La presse américaine de référence a choisi de confier la révision systématique des articles à des spécialistes, dévolus à cet exercice : les fact checkers, littéralement « vérificateurs de faits ». Ceux-ci passent au détecteur d’erreur les textes avant publication, retrouvent les références précises, reprennent les carnets de notes des reporters, contrôlent les dates. Ils appellent parfois les témoins pour leur soumettre les propos qui vont être publiés.

En France, la pratique est peu répandue. Il est d’ailleurs difficile d’imaginer sans sourire l’effarement d’une équipe de « vérificateurs de faits » du New Yorker confrontée au cas Marek Halter, auquel Piotr Smolar consacre une enquête serrée dans ce numéro… Bonimenteur de sa propre vie, l’auteur de La Mémoire d’Abraham n’a cessé de construire son autobiographie avec des ajouts, des emprunts et des versions successives, sans que personne ou presque en France ne s’en émeuve. La fiction dure depuis trente ans. Désarmant, il répond qu’il est un prophète ! Soit. Nos rédactions auraient quand même besoin dans leurs murs de quelques Philip Marlowe, le détective de Raymond Chandler, pour traquer les mensonges de tous les papillons médiatiques attirés par la lumière.

Pourtant, les fact checkers sont plus un symptôme qu’un remède. L’enquête sur la mort de Philippe de Dieuleveult montre combien le journalisme de terrain est irremplaçable. Par trois fois, Anna Miquel s’est rendue sur place. Au cœur d’une République démocratique du Congo démantibulée, elle a passé du temps avec les anciens membres des services secrets de Mobutu. Elle a bu des bières, parlementé, perdu des heures. Elle a remonté des pistes, forcé des portes. Elle est revenue à la charge, avant de tomber sur des documents de première main. Ils apportent la preuve de la « bavure » zaïroise, couverte par la France.

Dans leurs cages de verre et leurs bureaux climatisés, les vérificateurs de faits ne remplaceront jamais ce travail au ras du sol, parmi les oubliés de l’actualité, les sans-grade et les anonymes.

Le romancier russe Vassili Grossman a écrit « Soyons attentifs à l’homme quel qu’il soit : évêque, moujik, industriel millionnaire, forçat de Sakhaline, serveur dans un restaurant : commençons par aimer, respecter l’homme. » Ce respect et cet amour sont notre idéal. L’exactitude n’est qu’un moyen d’y parvenir.

Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry

N.B. : 28 000 exemplaires vendus du numéro 3, en plein été, et le cap des 1 100 abonnés franchi. Merci à vous et aux libraires, indéfectibles soutiens.

Les auteurs

Les illustrateurs

15,50€

Découvrez nos autres numéros

#50 Printemps 2020

#50 Printemps 2020

16,00 €

#49  Hiver 2020

#49 Hiver 2020

16,00 €

#48 Automne 2019

#48 Automne 2019

16,00 €

Hors-série XXI - Grands reportages en bande dessinée

Hors-série XXI - Grands reportages en bande dessinée

23,00 €