#23 Été 2013

Au sommaire

COMME UN ROMAN

Pour écrire leur histoire, ils ont quitté les sentiers balisés et se sont engagés dans une autre vie.

Florentin Cassonnet a accompagné treize Anglais partis en convoi de Londres pour la Syrie.

Elisabeth Fleury et Rémi Lainé ont suivi pas à pas la quête de Gérard Droniou, qui s'est battu pour retrouver son identité.

Fabienne Lips-Dumas a rencontré un agent spécial du FBI devenu "lanceur d'alarme".

Édito

Lire la presse ces derniers temps, c’est assister à un concours de prophéties.

Pas un hebdomadaire ou un quotidien n’a manqué sa grande interview de l’académicien Michel Serres, décrivant à l’envi sa « Petite Poucette », incarnation de la génération habile à envoyer des SMS depuis son clavier. Grâce à elle, nous serions entrés dans « une nouvelle Renaissance de l’humanité […]. Petite Poucette n’a plus le même corps ni la même intelligence […]. Elle construit un nouveau monde. » (L’Atlas du monde de demain, hors série Le Monde/La Vie, mai 2013).

Depuis dix ans, les PDG de Microsoft, Google et Facebook, ont tour à tour annoncé sur le même ton d’innombrables « révolutions », après lesquelles rien ne serait plus comme avant. « Je veux faire un trou dans l’univers », proclamait même Steve Jobs, le cofondateur d’Apple !

Les journaux regorgent de spéculations sur le cerveau de la génération « Skies » (Skype/Easyjet/smartphone), évoluant bientôt dans un univers d’objets connectés, de voitures sans conducteurs et de lunettes écrans, dont les algorithmes sauront devancer les moindres désirs. La grande transformation des objets connectés et du commerce numérique affectera-t-elle notre condition humaine ? On peut en douter.

Les fantasmes d’aujourd’hui ressemblent à ceux d’hier. Ils reposent sur le rêve d’un être humain débarrassé de sa gangue et de ses limites. L’illusion de « l’homme nouveau » refait surface.

Dans les années 1930, pour accompagner les immenses travaux hydrauliques de l’Union soviétique, Joseph Staline avait rassemblé un cercle d’écrivains sous la houlette de Maxime Gorki. Il leur avait assigné un projet :
« L’homme est transformé par la vie et vous devez aider à la transformation de son âme […] écrivains, vous êtes les ingénieurs de l’âme. » L’histoire de cette entreprise folle, qui a lamentablement échoué, est racontée dans un merveilleux livre, Ingénieurs de l’âme, de Frank Westerman (traduit du néerlandais chez Christian Bourgois, 2004).

Tant de gens se voient aujourd’hui comme des ingénieurs de l’âme du XXIe siècle ! Les reportages réunis dans ce numéro d’été montrent cependant que les « techno-prophètes » auront fort à faire. La nature humaine résiste à tout, pour le meilleur et pour le pire.

À XXI, on se contente du bel aujourd’hui. Le présent est déjà si riche et déconcertant. Ainsi les « hobos », ces milliers de jeunes Américains errants, que le photographe Mike Brodie a suivis. Pour eux, le nouveau monde est d’abord celui où le hasard les porte. « Nous ne sommes pas pressés, nous n’avons pas de rendez-vous, pas de gens à retrouver. C’est ça, la vraie liberté. »

Olivier Guez a interrogé Norman Manea, un écrivain roumain exilé aux États-Unis, témoin du tourbillon de l’histoire : « Je me suis habitué aux
imperfections de la nature humaine, confie-t-il. Et moi qui déteste tant généraliser, ces imperfections, je les aime bien : la vie et la fascinante complexité du genre humain demeurent des objets de curiosité. »

La fascinante complexité du genre humain est le fil rouge de ce numéro de XXI. Ses personnages resteront dans notre mémoire : Monsieur Ito, l’aubergiste improvisé de Fukushima, la petite Tiphaine, trop heureuse pour les siens, Sergueï, l’avocat russe qui croyait à la loi, Roger, le rescapé de la scientologie… Ils ne sont pas des abstractions ou des archétypes, mais des êtres libres et singuliers, imparfaits et compliqués. Comme la vie.

Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry

Les auteurs

Les illustrateurs

15,50€

Découvrez nos autres numéros

#50 Printemps 2020

#50 Printemps 2020

16,00 €

#49  Hiver 2020

#49 Hiver 2020

16,00 €

#48 Automne 2019

#48 Automne 2019

16,00 €

Hors-série XXI - Grands reportages en bande dessinée

Hors-série XXI - Grands reportages en bande dessinée

23,00 €