Enquête : Comment les riches s'offrent un monde sans frontières

enquete-comment-les-riches-s-offrent-un-monde-sans-frontieres



Enquête sur le business des passeports de complaisance

Par Aurélie Darbouret et Camille Le Pomellec

Illustrations : Rocco

L’histoire : Pour un Iranien, un Chinois ou un Saoudien, voyager en Occident peut être un véritable casse-tête. les plus fortunés ont une solution : s’offrir une autre citoyenneté, vendue comme un produit de luxe par des États des Caraïbes et même de L’Union européenne. Un marché en pleine expansion, légal, transparent… Enfin presque.

Pourquoi XXI vous la raconte ? Cette enquête plonge au cœur de l’un des derniers avatars du capitalisme. Les frontières se ferment pour les uns, l’Europe se barricade ; mais pour les plus riches, les dirigeants déroulent le tapis rouge. C’est en Chine que l’on compte le plus grand nombre d’achats. S’offrir une autre nationalité, c’est un moyen de payer moins de taxes, d’assurer des études à l’étranger à ses enfants, mais aussi d’avoir un plan B en cas de guerre ou de virus. « En Chine, la citoyenneté, c’est comme une belle voiture. Si tu peux te payer une Porsche, tu peux te payer un deuxième passeport », déclare un courtier en nationalité.

À retrouver dans notre numéro 50 disponible ici !



 



 


Partager