Passez l'été avec XXI 51 !

passez-l-ete-avec-xxi-51

Le nouveau XXI est là !

Bouclé pendant le confinement, on s’est raccroché aux histoires que l’on aime raconter, aux fragilités du réel, aux gens, de Dakar à Mulhouse, au plus près. Soignantes, aides à domicile, caissières, enseignantes… Ce qui fait tenir la société, ce sont d’abord les femmes. Il a fallu une crise sanitaire pour s’en apercevoir. Mais le travail n’est pas toujours une source d’émancipation. En Inde, des milliers d’ouvrières agricoles se font retirer l’utérus pour espérer gagner en productivité. En Occident, la congélation d’ovocytes financée par l’entreprise se développe. Aux cadres de retarder leur maternité pour faire carrière. Travailler, c’est trop souvent faire violence à son corps.

À Rouen, les habitants, traumatisés par l’incendie de l’usine chimique Lubrizol, ont revécu les mêmes dilemmes : fuir ? Porter un masque ? Dans les champs, les réfugiés ont continué à ramasser nos asperges pour quelques radis tandis que depuis New Delhi des colonnes de pauvres marchaient vers les villages, matraqués par la police, préférant avoir faim chez eux que sur les trottoirs de la mégapole confinée. 



XXI 51 est maintenant en librairie ! Pour en savoir plus : cliquez ici. 



Illustration : Yasmine Gâteau


Partager