Descotes-Toyosaki Alissa

Mon pe?re, un aventurier, m’a forge? un avenir « tout terrain » et ma me?re, japonaise, m’a offert la double culture. En 2011, je suis à Tokyo au moment de l’accident nucléaire et deviens grand reporter par la force des choses, car tous les autres journalistes sont partis. Trois ans plus tard, l’atome me mène au Sahara pour un reportage sur l’uranium au Niger qui me fait gagner le prix SEPM de la meilleure enque?te. Aujourd’hui encore, je creuse le filon, en travaillant sur le business de la reconstruction a? Fukushima.

Alissa Descotes-Toyosaki a écrit pour XXI :

La yakuza de l’atome

Uranium country

#42 Printemps 2018

#42 Printemps 2018

15,50 €

#48 Automne 2019

#48 Automne 2019

16,00 €