Hugues Pascale

J’aime les histoires de voisinage. J’habite à dix minutes à vélo de la femme la plus puissante du monde. Moi dans une rue tranquille dont j’ai fait le portrait dans La Robe de Hannah (Éd. Les Arènes), Angela Merkel dans une chancellerie trop grande pour elle. Arrivée à Berlin quelques semaines avant la chute du mur, j’entendais dire par tout le monde que l’Allemagne était un pays à mourir d’ennui où il ne se passait jamais rien. Comme Berlin ressemble à Strasbourg, ma ville natale, je m’y suis tout de suite sentie dans mes murs. J’y suis restée, sans jamais m’ennuyer.

Pascale Hugues a écrit pour XXI :

« Mutti » en son miroir, enquête sur Angela Merkel

#33 Hiver 2016

#33 Hiver 2016

15,50 €