Loizeau Manon

Après une enfance entre l’Angleterre et la France, je découvre l’URSS à 13 ans lors d’un voyage scolaire. Au retour, j’annonce fièrement à mes parents que « je veux vivre en Union soviétique ». À 23 ans, je prends le Transsibérien pour trois semaines… et je resterai dix ans en Russie, happée par la guerre en Tchétchénie et fascinée par le Caucase. Après ces années russes, d’autres routes m’ont attirée. Depuis mon adolescence, je me répète souvent cette phrase de Shakespeare que me disait ma grand-mère comédienne : « I shall be gone and live, or stay and die. »

Manon Loizeau a écrit pour XXI :

Une guerre sans traces

#31 Été 2015

#31 Été 2015

15,50 €