Pebrel Julien et Cognac Anaïs

Julien Pebrel aime bien se promener, de préférence en Arménie ou dans le Haut-Karabakh, avec son Rolleiflex, ses pellicules et sa vieille cellule, croiser des gens, se mettre dans un coin, faire des photos, puis boire de la vodka avec eux, y compris les verres de son habituelle comparse de voyage, la journaliste Anaïs Coignac, « phobique des avions, franglish speakeuse et binoclarde », dit-elle d’elle-même.

Julien Pebrel, Anaïs Cognac ont écrit pour XXI :

La vie sans les hommes

#28 Automne 2014

#28 Automne 2014

15,50 €