Viallet Jean-Robert

J’avais 20 ans, j’avais plaqué les études, je tombe sur le documentaire de Chris Marker, Sans Soleil. Transporté, je vois trente films dans la semaine. Je viens de découvrir ce que je veux faire. Je débute à la machine à café sur des tournages. Dix ans plus tard, je travaille pour la dernière fois sur un long métrage de fiction, Dancer in the Dark de Lars Von Trier. En 2004, je me lance dans un premier documentaire avec Mathieu Verboud Les Enfants perdus de Tranquility Bay, prix spécial du jury-Fipa 2006, puis Une Femme à abattre, prix de l’investigation-Figra 2007. A la veille de mes 40 ans, j’achève la trilogie La Mise à mort du travail.

#12 Automne 2010

#12 Automne 2010

15,50 €