Mari Jean-Paul

Je suis né à Alger. J’aurais préféré Venise. A 18 ans, j’ai réussi à me faire exempter du service militaire. Depuis, je passe ma vie avec des soldats. Je voulais être médecin, je me suis retrouvé kinési. J’ai tout plaqué pour devenir stagiaire dans une rédaction où je me faisais engueuler par des reporters de mon âge. Et ça continue. Chaque fois que j’allume un cigare, les adultes me font les gros yeux. J’étais fait pour vivre en fainéant au soleil au bord de la mer, je trime depuis trente ans. Quand on m’a décerné le prix Albert Londres, j’ai suspecté une erreur d’homonymie. Avec le Grand Prix des lectrices Elle 2009 pour mon dernier livre Sans blessures apparentes, maintenant j’en suis sûr.

#8 Automne 2009

#8 Automne 2009

15,50 €

#5 Hiver 2009

#5 Hiver 2009

15,50 €