Tonolli Frédéric

Une bio, voilà bien un exercice difficile. Parler de soi, plutôt que de raconter les autres. Alors… Juste livrer quelques poussières d’indices. Oui, j’aime poser mes coudes sur une table et regarder mes enfants. Oui, j’aime lever le bras et partager quelques vodkas avec les copains. Oui, je roule sous la table avec la musique. Oui, je cours le monde pour trouver toujours des tables, où, au milieu des rires, des pleurs, des guerres, des baisers, j’embrasse le regard du monde. Voilà, stop, une bio n’est pas une nécro. A bientôt à table. (Frédéric Tonolli a reçu en 1996, avec Patrick Boitet, le prix Albert-Londres, ndlr)

#7 Été 2009

#7 Été 2009

15,50 €