Lambret Isabelle

Quand j’avais 5 ans, à la fête de l’école, ma mère m’avait déguisée en lampadaire. Au bout d’une heure, je me suis délestée de l’abat-jour du salon qui me faisait mal au crâne et personne n’a plus compris en quoi j’étais déguisée. J’ai passé l’après-midi à expliquer. Vingt-trois ans plus tard, j’ai porté les costumes grande école, grande boîte américaine, humanitaire débutante, condamnée à mort, ex-otage, et parfois ça me fait mal au crâne et je ne sais plus expliquer. Alors j’aime poser tous les costumes encombrants. Je suis là et sans rien expliquer, une fille qui aime passionnément la vie et cherche simplement les mots pour le dire.

#14 Printemps 2011

#14 Printemps 2011

15,50 €