Fournier Jean-Louis

Son ami Pierre Desproges disait de lui qu’il est « un fou chiffonné, cerné d’angoisses existentielles, pour qui tout allait bien jusqu’au 19 décembre 1938, jour maudit où il est né » à Calais. Mis à la porte de l’Institution Saint-Joseph d’Arras pour avoir mis la statue de la Sainte Vierge dans les « chiottes », il risquera l’excommunication. Il ira ensuite faire son intéressant à Paris. À la télévision, il réalise La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède et crée des dessins animés. Puis il écrit des livres… Comme à l’école, il essaie toujours de faire rire ses petits camarades.

#18 Printemps 2012

#18 Printemps 2012

15,50 €