Bergeon Edouard

À défaut d’avoir fait de longues études, j’ai grandi dans une « encyclopédie à taille réelle », une ferme, près de Poitiers. J’ai 16 ans quand ma mère, ma soeur et moi nous retrouvons seuls à la tête d’une exploitation agricole. Bac S en poche, j’alterne entre le travail sur la ferme familiale, un poste de vendeur en jardinerie et les compétitions cyclistes. Trois ans plus tard, je deviens journaliste à France 3 Poitou-Charentes, puis rejoins la rédaction nationale de France 2, au service société. J’ai 27 ans lorsque je me décide à raconter le destin de mon père.

#19 Été 2012

#19 Été 2012