Nicolino Fabrice

Je suis journaliste depuis un bail, et avant cela, j’ai fait plusieurs métiers manuels, dans la soudure et la chaudronnerie, à des postes on ne peut plus subalternes. Depuis, dans la presse ou dans les livres que j’ai pu écrire, je parle avant toute chose de la crise écologique planétaire, à mes yeux la question qui s’impose à toutes les autres. Le loup entre à la perfection dans le cadre que j’ai choisi. Revenu en France après son extermination totale, il nous oblige à penser concrètement la défense de la biodiversité. Défendre la vie, c’est accepter ses désordres. Le loup oblige à partager un espace qui est, selon moi, commun.

#21 Hiver 2013

#21 Hiver 2013

15,50 €