Umubyeyi Mairesse Beata

Je viens de Butare (Rwanda), qui s’appela Astrida au temps des Belges. D’avril à juin 1994, pour survivre à la traque des Tutsis, j’ai dû apprendre à mentir sur mon identité et à passer d’une cachette à l’autre… C’est en juillet 1994 que j’ai posé pour la première fois le pied en France. Mon premier recueil de nouvelles s’intitule Ejo. En kinyarwanda, « ejo » signifie à la fois « hier » et « demain ».

#26 Printemps 2014

#26 Printemps 2014

15,50 €